A bosse …

Chaque année, les baleines à bosse parcourent des milliers de kilomètres depuis l’Antarctique et passent au large des côtes de Madagascar. Elles viennent mettre bas et se reproduire dans les eaux chaudes du canal de Mozambique.

Nous avons eu l’opportunité de partir une demi-journée en bateau, depuis la plage d’Antsanitia pour les observer. Cette pratique est encadrée et nous étions accompagnés de deux jeunes écovolontaires de l’association Cetamada.

Evidemment, il n’y a aucune assurance de croiser réellement les baleines le jour de la sortie mais nous étions encore dans la période favorable. Et nous en avions très envie !

Il a fallu nous lever très tôt. Nous avions loué un 4×4 pick-up qui nous permettrait de faire la route jusqu’à là-bas sans difficulté : 16 kilomètres de piste à parcourir en une heure de temps environ. Nous nous sommes un peu perdu car les directions ne sont pas toujours très bien indiquées dans la brousse mais finalement nous étions au départ à l’heure !

Le site d’Antsanitia est magnifique, cela valait déjà le déplacement. Les écovolontaires nous ont expliqué le déroulement de la matinée, les différents types de mammifères marins que nous aurions peut-être la chance de croiser et les règles d’observation à respecter. Et nous sommes partis.

D’abord, nous avons avancé vite pour nous éloigner des côtes, vers une zone où des baleines avaient été observées lors de sorties précédentes. Là, il fallait ensuite scruter l’horizon pour essayer de percevoir des signes de présence : sauts, souffles ou battement de nageoire. Tout le monde était silencieux, concentré, les yeux sur l’horizon.

Et quelqu’un a aperçu des sauts au loin, nous avons donc avancé jusquà la zone. Nous avons eu de la chance. Une baleine nous a salués à grands battements de nageoire auquels les enfants répondaient par des « coucous » en agitant les bras. C’était drôle !

Nous avons ensuite suivi deux individus, des adolescents d’après l’écovolontaire. L’un des deux n’était pas très respectueux du règlement. Il est interdit de s’approcher à moins de 100 mètres des baleines. Nous avons vu plusieurs fois leurs dos remonter à la surface et leur nageaoire caudale replonger. Toujours au loin et en retenant notre souffle en attendant des les voir réapparaître. Et soudain, l’un des deux à sorti son dos juste devant le bateau, à 5 mètres peut-être. Frisson garanti ! L’animal mesurait environ 10 mètres …

Pour finir nous avons pu apercevoir une maman et son baleineau, qui plongeaient et battaient également de la nageoire caudale.

Nous nous souviendrons longtemps de cette matinée riche en émotions et en découverte.

6 réflexions sur “A bosse …

  1. Merci de nous faire partager ce fabuleux spectacle. Une telle proximité doit être impressionnante.
    Le passage sur la piste montre la pauvreté de la région.
    Bisous à tous les 3

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s