La mécanique des surprises

Dès notre installation à Madagascar, l’achat d’une voiture a été une priorité pour « Grand V ». Ceux qui me lisent depuis le départ se souviennent peut-être qu’il a passé beaucoup de temps et d’énergie à trouver le véhicule qui nous conviendrait. Cela n’a jamais été facile car les voitures sont chères et souvent dans un état variant de « moyen » à « très mauvais ». A moins d’acheter un 4×4 flambant neuf mais ce n’est ni dans nos moyens, ni dans nos envies …

D’abord, il a beaucoup cherché une 4L. Mais finalement, en novembre, « Grand V » a vu une annonce pour un transporter Volkswagen, modèle T3, son véhicule préféré !

Le camion était à Tana. « Grand V » a pu aller le voir lors d’un stage d’une semaine. Il lui a semblé convenable : loin d’être neuf, extérieurement propre, le moteur avait été remplacé par celui d’une golf 1.9 diesel et il avait entre 500 000 et 1 000 000 de kilomètres. Toutes les voitures sont plus chères ici qu’en France ; comme ce camion est méconnu ici, le prix était donc plus bas que là-bas. Mais il ne voulait pas le ramener seul, par la route, jusqu’à Majunga. Il fumait, l’électricité était à revoir, les 4 pneus devaient être changés, le compteur ne fonctionnait pas … Les sources d’ennuis et de pannes mécaniques en route étaient élevés. Mais cela restait une bonne affaire d’après « Grand V »

Le jeune vendeur, lui aussi était motivé et il a été convenu qu’il amènerait le véhicule jusqu’ici.

C’était pendant l’épidémie de peste. Beaucoup de monde avait du temps libre. Atody s’est fait accompagner de ses deux frères, de son père et d’un ami de son père. A la fois pour passer le temps, profiter de se rendre à Majunga et aider si besoin. Ils sont arrivés ici un lundi, avec des pneus de location, après avoir perdu l’échappement pendant le trajet et rencontré un problème moteur au niveau de la soupape.

L’accord était de livrer un véhicule « roulant ». Atody a donc passé une partie de la semaine à effectuer des réparations qui s’imposaient : réparer l’échappement, démonter la culasse et refaire la soupape, rénover les injecteurs. Il a fait appel à plusieurs garages et régulièrement, « Grand V » leur rendait visite pour voir l’avancement des travaux ….

Finalement, le samedi suivant, nous nous sommes retrouvés assez nombreux, en bord de plage pour récupérer le camion et nous avons fêté l’événement dans une gargote en partageant quelques bières, des brochettes, des sambos et des beignets de bananes et de manioc. Nous étions mi-octobre, je pensais que désormais nous pourrions nous déplacer plus facilement tous les 3.

Transport (6)

Mais ce n’est pas tout à fait ce qui s’est passé.

« Grand V » a préféré continuer la remise en état du transporter d’une manière un peu plus « vazaha ». Il a fait appel à un électricien pour remettre à neuf le circuit électrique. Il a retiré les vitres arrières et les a remplacées par des nacos métalliques pour que le véhicule soit aéré. Plus sécurisé aussi, car elles étaient en verre classique, très dangereux en cas d’accident. Il a remplacé les pneus par un modèle supérieur afin de rehausser le véhicule. Il a essayé de régler le problème de la fumée en révisant le circuit de refroidissement et enfin il s’est attaqué à l’embellissement : la peinture des jantes, des touches de couleur et la pose de film pour vitres teintées. Pour tout cela, il a parfois travaillé seul et à d’autres moments à fait intervenir un tôlier, un électricien et un poseur de film teinté.

Une fois le véhicule presque prêt il a fallu se préoccuper d’être en règle. Ce transporter était un taxi-brousse jusqu’à il y a 2 ans. La capacité des passagers s’élevait donc à 15. (Oui, oui …) Il était nécessaire de modifier la carte grise et de la passer en véhicule classique de 9 places. « Grand V » a fait plusieurs voyage jusqu’au « bloc administratif », l’équivalent d’une préfecture française. Là-bas, il a du présenter tous ses papiers, puis quelques autres. Il a rempli des dossiers, pris connaissance des tarifs et des modalités de modification… Et finalement mi-janvier nous avons pu faire notre premier trajet !

Au cours duquel nous sommes tombés en panne de batterie. Mais devant un magasin de pièces auto, la vie est parfois bien faite ! Il est vrai que pendant son trajet de la veille « Grand V » avait du faire appel 3 fois à la bonne volonté des passants pour le pousser et l’aider à redémarrer. Ici on appelle ça une « contre-attaque ».

Lorsque nous passions dans les flaques, l’eau entrait par le marchepied côté passager qui n’était pas couvert de caoutchouc, c’est maintenant réglé. Et le week-end dernier, nous sommes allés à « Grand Pavois » une plage au nord de Majunga. Le chemin est vraiment très accidenté, saison des pluies oblige et nous avons eu de nouvelles surprises : le câble d’accélérateur s’est bloqué et les vitesses avaient vraiment du mal à passer. Allions-nous faire le trajet retour sans panne ? Il y a eu un peu de suspens mais nous sommes arrivés. Après une semaine de mécanique, l’accélérateur est réparé et l’embrayage est en cours de révision …

En bref, nous avons aujourd’hui un beau véhicule qui nous rend reconnaissables, fait sourire les passants et a déjà été rebaptisé le « vazaha bus ». Mais ce n’est pas encore prochainement que nous ferons les 2 heures de route qui nous séparent du parc d’Ankarafantsika, pour aller y camper un week-end… Les trajets « locaux » sont suffisants pour nous réserver des surprises. Mais finalement, quand on y pense …la plus grande surprise aurait été que tout fonctionne sans problème !

Transport (8)

4 réflexions sur “La mécanique des surprises

  1. Bravo V le vazaha bus est super chouette!!
    La persévérance est récompensée mais combien de fois  » ça commence à me gaver » fut prononcée?
    Belles ballades pour vous trois.
    Guy

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s