Tana (deuxième partie)

Le lendemain, nous sommes repartis dans l’ascension de la ville, jusqu’au Rova, le palais de la Reine. Ce lieu fut le siège du pouvoir Merina, le groupe ethnique qui parvint à l’unification des royaumes des différentes provinces, jusqu’à la colonisation en 1895. Juché au sommet de la plus haute colline et visible depuis presque toute la ville, construit en bois à l’origine, en 1839 ; le plus grand bâtiment fut recouvert de pierres par l’architecte écossais James Cameron, en 1867. Il fut détruit par un incendie en 1995.

Aujourd’hui l’extérieur est reconstruit et notre guide nous a transporté à travers l’histoire malgache et ses traditions. Au-dessus du portail trônent un aigle, symbole du pouvoir souverain et un phallus, parce que Madagascar est une société matriarcale mais il ne faudrait tout de même pas oublier où est la force…. Il nous a aussi montré l’arbuste appelé Poinsettia ou « rose de Noël ». Lorsqu’on plie en deux une de ses feuilles, elle prend la forme de l’île de Madagascar. Chaque feuille est aussi aux couleurs du drapeau : rouge pour la tige, blanc pour la sève et vert pour la feuille.

 

Au roi Andrianampoiemerina, premier souverain, succéda Radama 1er, son fils puis 4 reines de réputations cruelles. La potence qui trône encore dans le parc en est une preuve. La dernière, Rasoherina, fut exilée en Algérie, tandis que le roi du Maroc de l’époque fut, lui, exilé à Madagascar. Quelle organisation que la colonisation !

Dans le parc du Rova se trouvent aussi deux tombeaux et la reconstitution des différentes habitations, différentes selon les époques, ainsi qu’une chapelle. Le panorama sur la ville est superbe : les stades, les lacs, les cressonnières, ou Akamasoa, la colline du Père Pedro.

Notre séjour à Tana fut plutôt court mais il nous a permis de nous faire notre opinion. Ici, la pauvreté est bien plus visible qu’à Mahajanga : des enfants qui tendent la main, des gens qui fouillent les poubelles, d’autres qui dorment dans la rue. A chacun de supporter cela comme il peut ou veut, d’agir ou pas, de se sentir interpellé, culpabilisé, bousculé, concerné. Privilégié, cela ne fait aucun doute pour moi.

Pour ce qui est de l’insécurité ; ne faut-il pas être prudent dans toute capitale ? A Madagascar, les gens ne sont pas agressifs. On peut se sentir trop sollicité par les vendeurs de rue mais pas menacés pour autant. Un jeune pickpocket a essayé d’ouvrir la poche avant du sac à dos que portait « Grand V » dans un marché. Mais, la fermeture éclair d’un sac acheté à Madagascar ne s’ouvre pas si facilement, elle coince un peu, et ce n’est pas là que nous rangeons ce qui est « précieux ». Parfois je me pose la question : « Vivons-nous dans une complète inconscience d’un danger potentiel ? » Car il est arrivé que des marchands nous disent « Faites attention aux voleurs ! ». Un passant à qui je demandais si nous pouvions couper par des escaliers plutôt que de monter la route en virages qui mène au Rova m’a répondu : « Il y a des passages, mais je vous les déconseille. » « Pourquoi ? » « Pour des vazahas, ce n’est pas prudent. » Nous l’avons cru sur parole, nous sommes sages quand il faut l’être. Pourtant nous nous sommes aventurés dans de petites rues pour trouver un petit déjeuner. Certes les gens nous regardent et nous laissent penser que les vazahas fréquentent peu ces endroits. Cela dit, notre malgache balbutiant nous permet d’entrer un peu en contact et de confirmer que la surprise n’est pas synonyme d’animosité ou d’agressivité.

Donc nous retournerons à Tana, car la ville et son ambiance nous ont plu. Il nous reste à visiter de nombreux quartiers, le lac d’Anosy, le village d’Ambohimanga et peut-être irons-nous assister à une messe du Père Pedro ? Pour l’expérience humaine avant tout. Car c’est ce qui rend ce pays si attachant pour nous.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s