8 mars : journée de la femme

Je l’ai déjà évoqué dans un article précédent : le 8 mars est la journée internationale de la femme. A Madagascar, ce jour est férié uniquement pour les femmes.

 

Un défilé est organisé à Mahajanga. Des associations de femmes se regroupent et traversent la ville à pieds. Pas de revendications, le but est simplement de se montrer : ensemble et solidaires. Tous types d’associations ou de groupes sont présents : salariées d’une même entreprise, groupes religieux, groupes ethniques ou régionaux, partis politiques, associations de femmes de quartiers, clubs de sports …

Le collège français participait cette année pour la deuxième fois au défilé. Toutes les collègues volontaires étaient les bienvenues quelque soit le poste occupé : administration, cantine, ménage, enseignement, encadrement …

Le programme pour notre groupe était le suivant :

– 7h00 Rendez-vous à l’école

– 8h00 Départ en bus pour le point de départ du défilé

– Temps d’attente indéterminé

– Départ du défilé

– Arrivée au gymnase, lieu de rassemblement

– Départ du bus pour la plage

– Pique-nique et baignade

Je suis arrivée à 7h15, j’étais la quatrième. Nous devions être une vingtaine. Vers 8h00, nous avons récupéré les lambaoanas et les tee-shirts que nous devions porter pour l’occasion. J’ai donc appris à nouer ce tube de tissu qui est le vêtement traditionnel malgache. Ensuite Domoina nous a maquillées avec de l’argile blanche et vers 8h45 nous sommes parties avec le bus. « Nous allons attendre, là-bas, l’année dernière nous avons commencé à marcher vers 10h00 … » Sur le lieu de départ, Lydia était présente depuis 6h00 environ pour que nous soyons bien placées dans le cortège.

Arrivées sur place vers 9h00, le cortège avait déjà démarré depuis longtemps et nous nous sommes placées avant-dernières. Lydia aurait pu dormir un peu plus tard … Mais tout au long du défilé d’autres groupes encore plus en retard que nous se sont ajoutés à notre suite.

Ce petit aparté est une tentative d’explication du « temps malgache » …

J’ai beaucoup apprécié ce défilé. Les tenues des groupes de femmes étaient très variées et colorées ; costumes traditionnels, uniformes, tee-shirts sérigraphiés, robes soyeuses … Beaucoup étaient en lambaonas, comme nous. L’ambiance était bon enfant, un peu de musique et de danse, des banderoles, de la rigolade, de la bonne humeur. Sur les trottoirs ou dans les bâtiments qui bordaient le parcours les passants étaient au spectacle, bienveillants.

Je n’ai pas vu d’autre vazaha défiler, pourtant j’ai oublié ma différence la plupart du temps. Seuls quelques regards ou sourires étonnés me l’ont rappelée. J’étais surtout heureuse d’être mêlée aux femmes malgaches dans toute leur diversité. Car si il y a une chose que nous devrions apprendre des habitants de ce pays, c’est bien cela : vivre ensemble ; toutes ethnies, religions, origine, profession confondues. Et comme me l’a dit Alice pendant que nous marchions : « C’est bien de participer à cette marche, je le fais pour la cohésion et la solidarité. »

A l’approche du gymnase, une foule de femmes était déjà en train de repartir tandis qu’une autre était regroupée, assises sur les gradins à l’intérieur. Nous avons fait un tour puis sommes ressorties. Un office religieux s’y préparait, une fois le défilé achevé.

La suite du programme s’est déroulée comme prévue. A la plage, mes collègues ont fait griller des masikitas, les petites brochettes ; nous avons partagé des salades et nous nous sommes baignées. Là encore dans une ambiance détendue où les plaisanteries fusaient avec facilité.

Elles m’ont questionnée : « Et en France, c’est un jour férié aussi ? »

« -Non, tout le monde s’en fiche. C’est un jour où les magasins et les sites internet font des offres promotionnelles pour que les gens consomment toujours plus. »

Corrigez-moi, si j’ai mal répondu…

Une réflexion sur “8 mars : journée de la femme

  1. Quel régal! Des couleurs, des sourires, de la joie….que du plaisir sur ces photos qu’accompagne un beau texte.
    Petite correction ici, tout le monde ne se désintéresse pas de cette journée en particulier les associations de soutien aux femmes se sont exprimées
    par delà le blabla médiatisé.
    Bisous

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s